A la découverte des Vignobles Italiens

Publié le : 23/05/2018 15:52:08
Catégories : Wine News

L’ITALIE

Grand pays du vin, l’Italie se distingue des autres, par sa topographie si particulière, ainsi que sa géographie, qui lui permettent d’élaborer des vins remarquables d’identité et de personnalité.

L'Italie compte parmi les principaux pays producteurs, consommateurs et exportateurs de vin au monde. Avec ses 533 appellations (DOCG, DOC et IGT confondus) réparties sur près de 690 000 hectares, la superficie de son vignoble avoisine 9% de celle du vignoble mondial. Les appellations sont réparties sur l'ensemble du territoire, du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest, comme par exemple les iconiques Piémont ou Toscane. On y retrouve plus de 400 cépages différents comme le Nebbiolo ou le Sangiovese pour ne citer qu'eux. La qualité des vins qui y sont produits a su faire de l'Italie une région incontournable et légendaire dans le paysage international du vin.

C’est en 1960, que l’Italie prend en main ses appellations, avec l’instauration d’une classification qui s’inspira grandement de celle instituée en France, avec les AOC.

Au sommet, les DOCG (Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantie), puis les DOC (Dénomination d’Origine Contrôlée), sont les plus recherchées.

ITALIE DU NORD

LE PIEMONT : 

Le Piémont est l'une des régions les plus riches dans le domaine de la production de vin italien ; une tradition millénaire est à la base de la vinification capable de donner vie à des produits connus dans le monde entier. Parmi les vins piémontais les plus réputés : Le Barolo, le Barbaresco et le Barbera (d’Alba et d’Asti).

Le paysage du Piémont est parsemé de vignes et de noisetiers. Ce terroir, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, offre une perspective unique. Si la région produit de nombreux crus, le Barolo y est considéré comme "le vin des vins", entièrement constitué de nebbiolo, variété endémique la plus ancienne du Piémont.
Tout en finesse, il se présente avec une couleur claire qui rappelle le pinot noir de Bourgogne. La comparaison ne s’arrête d’ailleurs pas là, tant l’élégance et la complexité aromatique du nebbiolo rappellent le style des grands crus bourguignons, dont les saveurs se livrent progressivement, et nécessitent parfois l’effort « d’aller à leur rencontre », tandis que de nombreux vins plus riches les imposent presque brutalement. Cependant, le nebbiolo n’est pas le pinot noir. Il bénéficie d’un climat plus chaud, à l’origine d’un taux d’alcool légèrement supérieur. Les Barolos et les Barbarescos vieillissent bien, et très longtemps.
Parmi les grands producteurs, on retrouve : Angelo GAJA, Giacomo CONTERNO, Antonio CONTERNO, Armando PARUSSO, Bruno ROCCA, Bruno GIACOSA ou encore Roberto VOERZIO…

LA VENETIE :

La Vénétie est la région qui produit la plus grande quantité de vins DOC en Italie, en particulier les vins blancs. La Vénétie offre une culture viticole qui remonte aux traditions les plus anciennes: tout d'abord avec les Romains, puis tout au long de l'époque médiévale avec les ordres monastiques, et à travers le règne de "Sa Sérénissime" la République Marine de Venise. Les cépages les plus connus de cette région sont la Corvina, la Molinara, la Rondinella. Le vin local le plus réputé est l’Amazone Della Valpolicella. La particularité de ces vins provient de leur vinification. En effet, la différence entre un vin de paille classique (Recioto) et un Amarone est la poursuite de la fermentation totale des sucres après le pressurage jusqu'à l'obtention d'un vin sec. Le taux d'alcool monte entre 14° et 17°. Généreux en alcool et long en bouche, fruité (parfum de griotte, prune, ...), puissant, velouté, complexe et concentré en arômes, c'est un vin de longue garde dans les bons millésimes et qui va développer toute sa complexité avec le temps. Avec l'âge, on retrouve tous les arômes d'un bon Porto Tawny (réglisse, note de melon en fin de bouche ...), sans la puissance du sucre et de l'alcool d'un Porto, ce qui en fait un vin très raffiné.

Parmi  les grand noms, on retrouve : Romano DAL FORNO et Giuseppe QUINTARELLI

ITALIE CENTRALE

LA TOSCANE (et ses « satellites » : Ombrie, Marches, Abruzzes) 

De toutes les régions viticoles italiennes, la Toscane est probablement la plus ancienne. Les Étrusques ont commencé à cultiver des vignobles au 8ème siècle AVJC. Ils utilisaient des arbres vivants comme supports pour les vignes.
Aujourd’hui, dans certaines régions de la Toscane, on trouve encore des traces de cette forme de culture «élevée ». Cependant, c'est pendant la période de l'Empire romain que les vins toscans ont gagné la renommée qui allait se prolonger à travers les siècles jusqu’à nos jours.
La Toscane a su équilibrer le tourisme avec les cultures, en partie grâce à son paysage spectaculaire : de splendides collines couvertes de vignes alternent avec des allées de cyprès et d'oliviers. Ici, plus qu'ailleurs, les viticulteurs ont su protéger l'environnement et tirer le meilleur parti de leurs ressources naturelles.
Le cépage Sangiovese se retrouve dans les meilleurs vins de Toscane, parfois sous un autre nom (comme le Brunello di Montalcino, qui lui offre sa plus noble expression). Par ailleurs, des cépages bordelais ont été plantés avec succès au XXème siècle (Merlot et Cabernet Sauvignon) pour enrichir l’offre de grands vins.

Sur les parcelles où poussent le Brunello di Montalcino, les rendements sont limités à 2100 pieds/ha ce qui est très faible pour la Toscane (à Chianti, on peut atteindre les 10000 pieds/ha). Les vendanges manuelles sont sélectives pour ne prélever que les grappes à pleines maturité. Ce vin est produit uniquement lorsque le millésime est excellent. L’élevage se fait 30 mois en barrique et puis 12 à 18 mois en bouteille avant sa commercialisation. Le nez nez rappelle les cerises mûres et les pruneaux avec une pointe de violette. Il est subtil et complexe. On a l’impression de monter lentement dans un grenier où du tabac serait en train de sécher. Et puis, ce sont des arômes de torréfaction, une pointe de cacao amer, un léger côté animal, le tout finement épicé. En bouche, il est soyeux, et la finale laisse souvent une légère amertume de cacao assez agréable.

Les grandes maisons de Toscane sont nombreuses. Parmi elles, on peut citer :                                          
Castello Dei Rampolla, Tua Rita, Isole e Olena, Le Macchiole, Ornellaia, Tenuta San Guido, Castello di Ama, Castello Banfi, Antinori, Fonterolli, Salvioni …

ITALIE DU SUD

La Sicile.
Au cours des siècles, toutes les civilisations qui ont habité cette île ont été consacrées à la culture du vin, bénéficiant de l'un des habitats les plus favorables en Italie, grâce à son climat chaud et venteux. Une grande partie de ce vin est utilisé pour renforcer les vins les plus faibles du nord de l'Italie et d'autres régions : d'où l'adage "Nil vino italiano scorre sangue siciliano" (dans le vin italien coule le sang sicilien).
En plus de cette production de masse, il y a aujourd’hui de petits vignobles qui mettent la qualité au-dessus de tout, et grâce au climat et au terrain extrêmement favorables, ils produisent quelques « perles œnologiques ». Le nero d’Avola est un des cépages rouges les plus importants de la production sicilienne. Un vin fort et avec beaucoup de corps, souvent comparé à la Syrah. Le nerello mascallese est le grand cépage rouge de l’Etna, tout en finesse. En blanc, la Malvasia, très présente dans les vins siciliens, naît des terres volcaniques des Îles Eoliennes. Dans la province de Trapani, on trouve également l’Alcamo, pour un autre bon vin blanc sec. Enfin, dans le Sud de la région, on produit le délicieux Cerasuolo di Vittoria, un vin rouge puissant. Si vous passez des vacances sur l’île, n’hésitez pas à goûter les vins de Santadi, ou de Vignetti Zabu.

La Campanie.
En plus de toutes ses richesses gastronomiques, la Campanie produit des vins DOC et DOCG tout à fait honorables, pour ne pas dire très bons ! En fait, il s’agit peut-être même des meilleurs vins du Sud de l’Italie … Les principaux cépages sont l’Aglianico en rouge, et le Fiano en blanc. La Campanie est surtout connue à travers son volcan emblématique, le Vésuve, la sulfureuse ville de Naples, sa « capitale », la merveilleuse île de Capri et la Côte Amalfitaine ou, autre symbole, la cité de Pompeï. Elle mérite aussi d’être louée pour ses vins. Les plus intéressants sont peut-être ceux de l’appellation Taurasi, au remarquable rapport qualité-prix. Parmi les meilleurs domaines de la région, citons Montevetrano, Mastroberardino, et surtout Galardi…

Partager ce contenu

!---->