le 28 mai 2020

La campagne primeur 2019 vient de commencer…

Nous allons très bientôt vous proposer notre sélection de vins en primeur du millésime 2019.

Dans le contexte agité que nous connaissons tous, qu’est-ce que l’on peut dire ?

A Bordeaux :

Depuis l’annonce du confinement en mars dernier, toutes les dégustations professionnelles ont été ajournées.

Depuis le déconfinement partiel du 11 mai, les professionnels basés sur la région de Bordeaux (y compris vos serviteurs !) peuvent se rendre aux dégustations organisées par les châteaux et les négociants.

Pour les acheteurs internationaux, des échantillons ont pu être envoyés, mais ceux-ci sont encore fragiles, et sans doute peu représentatifs…

La campagne va finalement se dérouler en juin et en juillet, et sans doute ne concernera-t-elle que 100 à 200 vins, au lieu des 500 vins habituels.

Le millésime :

Il semble bien que 2019 puisse devenir un grand millésime… En blanc comme en rouge et en liquoreux, même si pour ces derniers les volumes seront réduits.

Les conditions climatiques ont été exemplaires, avec un été chaud, sans doute plus ensoleillé et plus sec que la norme.

Alors est-ce que 2019 sera aussi réussi que 2009, millésime avec lequel il présente pour le moment de grandes similitudes ?

Les prix de sortie :

C’est là que demeure la grande incertitude de la campagne…

Il y a souvent la tentation d’augmenter les prix quand la qualité du millésime le permet.

Mais est-ce que le marché peut accepter des hausses ?

En attendant les réponses, vous pouvez vous faire plaisir en découvrant ce que François Mitjavile, propriétaire du célèbre Tertre Roteboeuf, pense du millésime.

Et à tout bientôt pour des nouvelles fraîches.

---------

---------

Qu’est-ce qu’un primeur ? (Source : la Revue du Vin de France)

 

Un vin primeur est un vin jeune destiné à être consommé dans les mois suivant la récolte. Par exemple, le beaujolais primeur ou "beaujolais nouveau" peut être bu à partir de la fin du mois de novembre.

 

Si cette définition est valable dans toutes les régions viticoles françaises, à Bordeaux l’expression « vins primeurs » revêt une autre acception. En effet, les grands crus classés et assimilés (5% à 10% de la production bordelaise) sont mis en vente alors que les vins ne sont pas encore « définitifs » ; ils doivent encore être élevés 18 mois en barriques dans les chais des châteaux. Cette pratique, qui existe à Bordeaux depuis plus de deux siècles, s’appelle la « vente en primeur ». Elle s'effectue du château vers le négociant, qui revendra ensuite aux particuliers ou à d'autres distributeurs comme les sites Internet marchands.

 

Si les châteaux s’assurent par ce biais une rentrée immédiate de trésorerie, les acheteurs peuvent aussi espérer un avantage : obtenir une décote par rapport au prix final du vin lorsqu’il sera mis sur le marché en bouteilles deux ans plus tard. Cette décote est considérée comme intéressante si elle dépasse -30%. C’était souvent le cas, voire bien plus, au début des années 1980, mais ce bénéfice s’est réduit au fil des millésimes. Tandis que certains acheteurs se procurent les vins pour leur cave personnelle, de nombreux autres spéculent en revendant les bouteilles aux enchères, une tendance en forte hausse depuis le mythique 2000.

 

Compte tenu de ces enjeux, on comprend l’immense intérêt que suscitent les fameuses dégustations "en primeur" opérées sur place à Bordeaux par de nombreux critiques du monde entier, car leurs notes seront décisives pour le prix de chaque bouteille.

 

Au-delà du Bordelais, certains grands domaines de Bourgogne et du Rhône proposent eux aussi leurs vins en primeurs depuis quelques années.

 

 

Comment acheter ses vins en « primeurs » ?

 

Nous avons le plaisir de vous proposer notre sélection de vins en primeur, de Bordeaux, mais aussi d’autres régions de France.

Effectuer une commande vins en primeurs correspond à un achat « à terme », ce qui veut dire que les vins sont réservés au moment du règlement de la commande et seront livrés au plus tard dans deux ans.

Dans la pratique, rien de plus simple : vous passez commande sur le site, vous réglez la somme qui correspond à la réservation des vins que vous avez choisis, et à la réservation seulement !

Cela veut dire :

1 - que la TVA (au taux en vigueur à la date) et le transport seront ajoutés au moment où les vins sont disponibles, et la facture vous sera alors envoyée,

2 - que nous vous faisons parvenir vos vins dès que nous avons reçu votre règlement pour la TVA (au taux en vigueur à la date) et le transport,

3 - que vos vins seront disponibles au plus tard dans deux ans, mais parfois un peu avant… Ce n’est pas nous qui décidons, mais la nature et nos amis vignerons.

Vous pouvez également et si vous le préférez passer votre commande par téléphone, par courrier, par email… Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et pour que vous preniez plaisir à sélectionner vos primeurs.

 

Merci de votre confiance.